Les 18 et 19 mai derniers, l’Association nationale des maires de stations de montagne (ANMSM) a fêté ses 70 ans à Nice. Créée à l’origine en 1946 pour reconstruire les équipements de station détruits pendant la seconde guerre mondiale, il n’y avait alors à l’époque que 41 stations françaises réparties dans les massifs montagneux.

En 1978, les maires de stations demandent à s’investir plus dans le projet pour la promotion des stations et le développement de leur activité technique, juridique et touristique.

anmsm

Aujourd’hui, l’ANMSM regroupe près de 130 stations de montagne pour lesquelles elle met en oeuvre une forte politique de communication. Depuis deux ans, l’objectif de son Président, Charles-Ange GINESY, est de rendre plus accessible l’association en abaissant le coût des cotisations d’adhésion de 20%.

Partenaire de l’événement, le SICTIAM était présent lors de l’Assemblée Générale de ses 70 ans. Organisée au Palais des Rois de Sardaigne à Nice, la journée était placée sous le signe du numérique. Considéré comme un élément fondamental pour l’avenir des stations de montagne. En effet, « la clientèle vit aujourd’hui dans une société numérique et entend rester connectée« , souligne Charles-Ange GINESY, c’est pourquoi il est indispensable que les stations de montagne s’inscrivent dans les Schémas d’aménagement numérique des territoires. Il est désormais question, au plan régional en PACA, de développer le Big data dans les stations pour l’amélioration du service à l’usager.